Peut-on faire confiance aux pharmacies en ligne ?

Ultra tendance depuis quelques années, les pharmacies en ligne ont obtenu rapidement la confiance des particuliers. Elles sont à la fois pratiques, rapides et le plus souvent modiques. Avec les drugstores 2.0, on n’a plus besoin de se déplacer pour renouveler son ordonnance. Mais une question se pose. Peut-on réellement faire confiance aux pharmacies en ligne ?

Les mêmes obligations déontologiques que les officines classiques

Sur le papier, on peut effectivement faire confiance aux pharmacies en ligne. Ces dernières obéissent aux mêmes obligations déontologiques que les officines classiques. C’est-à-dire qu’elles doivent proposer des conseils. Elles doivent également assurer la transparence de leur prix et de leur médicament.

Depuis peu, les normes en matière de vente de médicament ont changé. Aujourd’hui, les laboratoires doivent garantir la traçabilité de leur produit. Ainsi, les pharmaciens seront à même de garantir la provenance et la qualité des traitements qu’ils proposent.

Bien évidemment, malgré la digitalisation, les drugstores en ligne doivent vérifier les ordonnances. Il importe de toujours faire la distinction entre les médicaments en vente libre et les autres. Mais pour ceux qui renouvellent leur prescription en ligne, il faudra scanner l’ordonnance en question.

Dans la mesure où elles sont certifiées, on peut certainement faire confiance aux pharmacies en ligne. Ce peut être pour l’achat de ses traitements classiques comme des médicaments homéopathiques. En rayons, on peut même trouver des soins de beauté et des articles de puériculture. Tous sont issus de grandes marques. Tous ont été testés et approuvés. Et tous respectent les délais de péremption. Néanmoins, dans les faits, il faut tout de même faire attention.

Des vérifications sont de mise

Faire aveuglement confiance aux pharmacies en ligne n’est pas conseillé. Malgré tout, des erreurs peuvent être commises. Les clients doivent vérifier leur commande, les numéros de série des médicaments, même les dates de péremption. Les pharmacies en ligne disposent d’un service de retour si besoin est.

En outre, dans les faits, la confiance aux pharmacies en ligne est mise en péril. Ceci est dû aux agissements de certains drugstores. En 2013, 11 d’entre eux ont été traduits en justice par l’ordre des pharmaciens. Ces derniers n’ont pas été certifiés. Ils ne devraient pas avoir le droit de vendre des médicaments. Ils ne sont pas inscrits sur le site de l’ordre des pharmaciens. D’où l’importance justement de vérifier les mentions légales des sites de vente en ligne avant de passer commande. Dans la mesure du possible, il faut toujours s’adresser à des revendeurs locaux. La plupart de ces sites retirés de la vente de médicament sont en effet des prestataires étrangers.

Par ailleurs, certaines pharmacies virtuelles ne respectent pas toutes leur engagement. Malgré que cela n’impose pas énormément de difficulté, elles ne donnent pas de conseil à ses clients. Elles ne sont pas transparentes dans leur devis. Ce sont d’ailleurs des lacunes que l’on peut aussi voir dans les officines classiques. Pourtant, c’est illégal. De plus, cette tendance pousse les particuliers à l’automédication.

Articles connexes